top of page
Rechercher
  • ProEcclesia bloger

Fragment de Muratori, datation et limite de wikipédia

Dernière mise à jour : 7 janv.


Cet article a pour objectif de traiter deux sujets, la datation du fragment de Muratori et wikipédia. Tout d'abord qu'est ce que le fragment de Muratori ? Le fragment de Muratori est un texte de 85 ligne en mauvis état contenant une liste de livre "accepté" par l'église.

Le texte est connu grace à un manuscrit latin du 7-8ème siècle découvert en 1740 par Ludovico Antonio Muratori. Ce manuscrit a été considéré au 19ème comme la copie d'un texte grec remontant aux années 200 ap J.C et c'est sur ce sujet qu'on va parler de wikipédia. Pourquoi donc ? Et bien dans l'article wikipédia intitulé "Fragment de Muratori" nous pouvons lire la chose suivante à propos de la datation du texte :

Rédigé en latin au VIIe ou VIIIe siècle, il est la traduction d'un original en grec dont l'origine et la datation sont débattues. Une référence au Pasteur d'Hermas et à l'évêque de Rome Pie (140-155) l'ont fait situer à la fin du IIe siècle ou au début du IIIe siècle avec une origine romaine, ce qui l'a longtemps fait considérer comme la plus ancienne ébauche de canon néotestamentaire. Cette option a été contestée depuis le dernier quart du XXe siècle par un nombre croissant de chercheurs qui considèrent désormais largement que l'original est d'origine orientale, composé au IVe siècle.

Il existe en effet un fort consensus au sein de la recherche du début du XXIe siècle pour considérer la formation du canon comme un processus assez long, stimulé par les controverses avec les mouvements chrétiens hétérodoxes. Sa première concrétisation remonte à une lettre d'Athanase d'Alexandrie datée de 367 : ainsi le canon du Nouveau Testament — compris comme la collection exclusive d'une série de livres de l’Écriture reconnus du point de vue ecclésial — est plutôt à dater des IVe et Ve siècles. Si le fragment de Muratori date du IIe siècle, il s’agirait d'un document assez unique pour cette période. Toutefois une partie de la recherche reste attachée à une datation et fixation plus haute du canon.

Si l'on s'en tient à l'article Wikipédia une conclusion s'impose, le fragment de Muratori est maintenant considéré comme un texte d'origine orientale du 4ème siècle. L'article se repose sur une citation d'un livre de Duane Waston et Alan Hauser où il est dit "Cependant, cette datation précoce et l'origine romaine de la liste de canons de Muratori ont été fortement contestées, et elle est maintenant largement considérée comme une liste du quatrième siècle d'origine orientale"(pour toutes les références des citations voir la fin de l'article). Le livre d'où vient cette citation date de 2003, les auteurs s'appuient pour une date du 4ème siècle sur deux études. Une d'Albert Sundberg publiée en 1973 et une de Geoffrey Hahneman publiée en 1992 et en contre partie ils citent deux références, Everett Ferguson qui en 1982 s'est opposé à Sundberg et Bruce Metzger qui en 1987 s'est lui aussi opposé à Sundberg. Voilà les seules mentions présentées par Waston et Hauser pour soutenir qu'en 2003 la datation du 2ème siècle est maintenant largement contestée. Ce qui est plutôt curieux car on voit mal comment avec ces références on pourrait avoir une position plus largement acceptée que l'autre. Le point correct que l'on peut accorder à Waston et Hauser et que Sundberg et Hahneman ont effectivement publiés des études consacrées au fragment de Muratori et qu'ils ont convaincu des érudits comme Harry Y. Gamble (mentionné dans l'article wikipédia), Robert M. Grant, Helmut Koester, Gregory Allen Robbins (qui en 1993 a déclaré que la thèse de Sundberg a été largement accepté), John Barton et Lee Mcdonald. Pour aller plus loin que les propos de Waston et Hauser qui date de 2003 on peut mentionner Jonathan Armstrong qui en 2008 a soutenu dans une étude que le fragment date du milieu du 3ème siècle et qu'il a été écrit par Victorin de Pettau (thèse différente de Sundberg et Hahneman) et en 2018 C. K Rothschild a soutenu que le fragment est un faux écrit au 4ème siècle ou plus.

Mais s'agit il d'une majorité ? Et bien la réponse doit-être un "non" catégorique. Comme cité plus haut Metzger en 1987 et Ferguson 1982 n'ont pas été convaincu par Sundberg mais d'autres n'ont pas été convaincu par la thèse de Sundberg et celle de Hahneman. Par exemple en 1992 Philippe Henne a publié une revue dans laquelle il a soutenu que les arguments de Ferguson l'ont emporté sur ceux de Sundberg, en 1993 Ferguson a publié une nouvelle critique non pas sur Sundberg cette fois mais sur Hahneman dans laquelle il re-soutient la date du 2ème siècle. En 1995 Charles E. Hill a publié une réponse à Sundberg et Hahneman dans laquelle il conclut que leurs "arguments ne sont pas convaincants et que la datation traditionnelle rend bien mieux justice aux preuves", en 2003 Graham Stanton a critiqué sur quelques pages Sundberg et Haneman pour défendre la date du 2ème siècle et à la même année Joseph Verheyden a publié une étude de 70 pages sur la datation du fragment de Muratori est il est arrivé à la conclusion que la datation au 4ème siècle "doit être mise en veilleuse non pas pour mille ans, mais pour l'éternité". En 2015 Christophe Guignard a dit à propos de l'étude de Verheyden "la réfutation détaillée et systématique de Joseph Verheyden semble avoir servi en quelque sorte de coup de grâce. On peut donc considérer que le consensus plus ancien (c'est-à-dire sur une date antérieure) a maintenant été largement rétabli". Guignard a publié aussi en 2019 une réponse à C. K. Rothschild dans laquelle il conclut que "nous pouvons conclure sans risque que le point de vue traditionnel reste le plus probable et le plus économique" et la même année John F. Lingelbach a publié une thèse sur le fragment est il conclut que le 2ème siècle reste la meilleure solution. Nous pouvons donc voir que la position soutenue par l'article wikipédia est actuellement fausse et je le démontre en plus dans le tableau en fin d'article. Non seulement aujourd'hui la majorité des érudits est pour une date au 2ème siècle mais en plus il semble que le propos d'une majorité pour le 4ème siècle n'ait jamais existé même dans une période comprise entre l'étude de Hahneman en 1992 et celle de Verheyden en 2003 puisqu'en plus de Ferguson et Hill d'autre érudits ont fait savoir à cette période qu'ils n'ont pas été convaincu comme Lionel R. Wickham, J. N. Birdsall, Robert F. Hull, Martin Parmentier, Jean-Daniel Kaestli et Franco Bolgiani. Voilà donc pourquoi je parle de "limite de Wikipédia" car un profane qui lit l'article Wikipédia pensera logiquement que le fragment de Muratori est un texte du 4ème siècle car Wikipédia le dit et qu'en plus c'est sourcé par une citation d'un livre fait par deux universitaires (Waston et Hauser). J'ai d'ailleurs fait un petit test avec mon compte Wikipédia en modifiant l'article du fragment de Muratori en enlevant la mention "nombre croissant de chercheurs qui considèrent désormais largement que l'original est d'origine orientale" en expliquant sans source mon propos que cette mention est fausse et un utilisateur très actif de Wikipédia a annulé ma modification sous prétexte que la source de Wikipédia (Waston et Hauser) dit le contraire de mon propos alors même que Waston et Hauser ne citent pour parler de majorité que 4 références dont seulement 2 sur les 4 vont dans leur sens. Nous avons donc un propos faux écrit dans un livre qui se retrouve propagé sur Wikipédia et qui va être défendu plus tard par des membre Wikipédia qui n'ont même pas accès entièrement à la source utilisé et qui ne savent pas où en est la recherche. C'est bien la preuve que des personnes peuvent faire et travailler des articles Wikipédia sans en avoir les compétences.



Quelques brefs raisons de préférer une vers 200 pour le fragment de Muratori

(Pour des études plus ou moins complètes disponibles sur internet voir lien lien lien lien)

  • Le fragment de Muratori mentionne la lettre du Pasteur d'Hermas comme étant écrite récemment sous Pie 1er (140-155 ap J.C) et l'auteur du fragment mentionne des auteurs de la même époque comme Basilide, Marcion, Miltiade et Valentin.

  • La façon dont sont intitulés les évangiles est semblable à le nomenclature du 2ème siècle comme avec Irénée de Lyon (évangile selon Luc - quatrième évangile).

  • La discussion approfondie sur l'évangile de Jean pourrait correspondre aux problèmes liés avec le groupe des Alogi sur la paternité de Jean ce qui correspond mieux au 2ème siècle qu'au 4ème et la défense que fait le fragment de l'évangile de Jean n'aurait sûrement pas été nécéssaire.

  • Le fragment fait références aux deux parousies du Christ et affirme que ce schéma se retrouve dans les quatre évangiles. Ce schéma est développé par Jutin le Martyr, Tertullien, Irénée, Hippolyte et Origène et pas ou peu au 4ème siècle (d'après Stanton).

  • La non présence des épitres aux Hébreux et de Jacques correspond mieux au 2ème siècle.

  • Certains ont avancés qu'une liste comme le fragment de Muratori n'existait pas au 2ème siècle mais on peut tout aussi bien supposer que le fragment est à lui seul une preuve que de telles listes existaient au 2ème siècle. De plus les listes d'écrits canoniques du 4ème siècle sont peu nombreuses et on peut légitimement penser que que le fragment n'est pas un "canon" à proprement parler mais une liste énumérant la littérature faisant autorité.

  • Le fragment mentionne aussi la Sagesse de Salomon qui est aussi mentionnée au 4ème siècle par Eusèbe et Epiphane dans une liste du NT comme le fragment de muratori le fait d'après certains. Mais Eusèbe ne mentionne pas la Sagesse dans une liste de livres du NT mais il la mentionne pour montrer qu'Irénée la connaissait et Epiphane parle de la Sagesse comme d'un écrit contesté de l'AT. Le fragment de Muratori ne place pas non plus la Sagesse dans les livres du NT mais juste dans la partie des livres acceptables et elle est aussi mentionnée par Clément et Tertullien démontrant que sa mention n'est pas un argument pour une date au 4ème siècle.

  • Le codex dans lequel le fragment a été retrouvé contient des livres du 4ème siècle mais il n'était pas rare que les codex contiennent des livres de différentes dates comme avec le Codex Sinaiticus qui contient de livre de la LXX, le NT et l'épitre Barnabé avec le Berger d'Hermas.

  • Le texte latin du fragment est postulé par certains comme étant du 4ème siècle plutôt que du deuxième mais le latin est très pauvre et a souffert de mauvaises pratiques de transcription de plus le texte est généralement considéré comme étant une traduction du grec, élément qui n'a pas été sérieusement réfuté jusqu'à présent.

  • Les exclusions d'Hébreux, Jacques et les épitres pétriniennes ne peuvent pas être utilisés pour soutenir au date au 4ème, ni au 2ème ni même pour une origine oriental. C'est un point non concluant.

  • L'argument qui consiste à dire que l'attribution à Hermas du livre le Berger correspond à une tentative du 4ème siècle pour discréditer Hermas n'est pas cohérente car le fragment cite le Berger d'Hermas comme une lecture "recommandée".





Recension des érudits sur la datation du fragment de Muratori.

(Certains commentateurs rapportent juste une date sans apporter de précision tandis que certains expliquent leur position. Dans les notes de références j'ai parfois inclus le commentaire de la personne)

Quatrième siècle



  1. Albert Sundberg [1]

  2. Geoffrey M. Hahneman [2]

  3. Craig Evans [3]

  4. C. K. Rothschild (peut être même plus tard que le 4ème siècle) [4]

  5. Duane Waston &

  6. Alan Hauser [13]

  7. Robert M. Grant [27]

  8. Helmut Koester [28]

  9. Harry Y. Gamble [39]

  10. Gregory Allen Robbins [42]

  11. Lee McDonald (voir note 147) [109]

  12. Jonathan Armstrong (milieu 3ème siècle) [141]

  13. John Barton [155]

  14. Trent Horn [163]

  15. Harry O. Maier [164]

  16. Laurie Guy [167]

Indécis et/ou ne donne pas assez d'information pour être classé

  1. Howard Clark Kee [80]

  2. Delbert Burkett [81]

  3. Bruno Bioul [82]

  4. Dale B. Martin [84]

  5. Richard Carrier [85]

  6. Michael Wolter [86]

  7. Babu Immanuel [87]

  8. Stephen L. Harris [88]

  9. M. Eugene Boring [89]

  10. Justin R. Howell [90]

  11. Craig Keener [91]

  12. Robert M. Price [96]

  13. John D. Meade [97]

  14. Julia Snyder [107]

  15. Daniel Lynwood Smith [128]

  16. Michael R. Greenwald [133]

  17. Gilles Dorival [144]

  18. Christopher Mount [151]

Entre 170 et 220 ap J.C



  1. Michael J. Kruger [5]

  2. Eckhard Schnabel [6]

  3. Charles E. Hill [7]

  4. Donald A. Hagner [8]

  5. Joseph Verheyden [9]

  6. Brant Pitre

  7. John Bergsma [10]

  8. Simon J. Gathercole [11]

  9. Bernard Poudron [12]

  10. Joseph Lê Minh Thông [14]

  11. Alain Marchadour [15]

  12. Daniel Marguerat [16]

  13. Osvaldo Padilla [17]

  14. Andreas J.Köstenberger, &

  15. L. Scott Kellum &

  16. Charles L. Quarles [18]

  17. Everett Ferguson [19]

  18. Christophe Guignard [20]

  19. N. T. Wright &

  20. Michael Bird [21]

  21. Martin Goodman [22]

  22. Rainer Riesner [23]

  23. Darrell Bock [24]

  24. Frank Dicken [25]

  25. Karl L. Armstrong [26]

  26. Richard Bauckham [29]

  27. Bruce Metzger [30]

  28. Philippe Henne [31]

  29. Mark Alan Powell [32]

  30. Tom Thatcher [33]

  31. Eugenia Scarvelis Constantinou [34]

  32. C. Kavin Rowe [35]

  33. Jermo Van Nes [36]

  34. Richard Longenecker [37]

  35. David A. deSilva [38]

  36. Graydon F. Snyder [40]

  37. Sophie Laws [41]

  38. Jerome D. Quinn [43]

  39. Mark D. Roberts [44]

  40. Walter A. Elwell &

  41. Robert W. Yarbrough [45]

  42. Harold W. Hoehner [46]

  43. Philip W. Comfort [47]

  44. Peter H. Davids [48]

  45. Jimmy DeYoung [49]

  46. Andrew Blaski [50]

  47. David Wenham &

  48. Steve Walton [51]

  49. Donald Guthrie [52]

  50. A. B. Du Toit [53]

  51. Ralph P. Martin &

  52. Carl N. Toney [54]

  53. David G. Peterson [55]

  54. Andreas Merkt [56]

  55. Wolfgang Grünstäudl &

  56. Tobias Nicklas [57]

  57. Paige Patterson [58]

  58. Leslie Baynes [59]

  59. James R. Edwards [60]

  60. Joseph A. Fitzmyer [61]

  61. Gary R. Habermas [62]

  62. Craig Blomberg [63]

  63. Gene L. Green &

  64. Gary M. Burge &

  65. Lynn H. Cohick [64]

  66. G.K. Beale &

  67. Benjamin Gladd [65]

  68. David Alan Black &

  69. Thomas D. Lea [66]

  70. John B. Polhill [67]

  71. Thierry Murcia [68]

  72. Paul Barnett [69]

  73. Armand Puig i Tàrrech [70]

  74. Bart D. Ehrman [71]

  75. J. Ed Komoszewski &

  76. M. James Sawyer &

  77. Daniel B. Wallace [72]

  78. Kyle Keefer [73]

  79. Gregory Boyd [74]

  80. Warren Carter [75]

  81. Leon Morris [76]

  82. Sean A. Adams [77]

  83. Carl R. Holladay [78]

  84. Simon J. Kistemaker [79]

  85. Eldon Jay Epp [83]

  86. Linda Belleville [92]

  87. Jon C. Laansma [93]

  88. Matthew Levering [94]

  89. Ludovic Nobel [95]

  90. George T. Montague [98]

  91. Kelly Andreson [99]

  92. Karl Allen Kuhn [100]

  93. Robert H. Mounce [101]

  94. Nicholas Perrin [102]

  95. Robert J. Cara [103]

  96. William B. Barley [104]

  97. Ben Witherington [105]

  98. Patrick J. Hartin [106]

  99. Scott Hahn &

  100. Curtis Mitch [108]

  101. Paul N. Anderson [110]

  102. Jens Schröter [111]

  103. Régis Burnet [112]

  104. David L. Allen [113]

  105. Walter L. Liefeld &

  106. David W. Pao [114]

  107. Robert H. Stein [115]

  108. Robert C. Tannehill [116]

  109. Alan J. Thompson [117]

  110. David E. Garland [118]

  111. Jonathan Knight [119]

  112. Luke Timothy Johnson [120]

  113. F. F. Bruce [121]

  114. Barnabas Lindars [122]

  115. I. Howard Marshall [123]

  116. Dennis R. Macdonald [124]

  117. Colin G. Kruse [125]

  118. Justin Paley [126]

  119. Harold W. Attridge [127]

  120. William F. Brossent II [129]

  121. Walter W. Wessel &

  122. Mark Strauss [130]

  123. Chris Keith [131]

  124. Alejandro F. Botta [132]

  125. R. T. France [134]

  126. Dean Pinter [135]

  127. Michael Green [136]

  128. Youngmo Cho &

  129. Hyung Dae Park [137]

  130. Graham Stanton [138]

  131. Ilaria Ramelli [139]

  132. Wilhelm Schneemelche [140]

  133. Madeleine Scopello [142]

  134. Gary M. Derickson [143]

  135. Mark Nckens [145]

  136. John F. Lingelbach [146]

  137. Stanley Porter & Stephen Bedard & Andrew W. Pitts [147]

  138. Mark J. Keown [148]

  139. James Tabor [149]

  140. Paul Mattei [150]

  141. J. N. Birdsall [152]

  142. D. A. Carson &

  143. D. J. Moo [153]

  144. Enrico Norelli [154]

  145. Lionel R. Wickham [156]

  146. Robert F. Hull [157]

  147. Martin Parmentier [158]

  148. Jean-Daniel Kaestli [159]

  149. Riemer Roukema [160]

  150. Franco Bolgiani [161]

  151. Simon Mimouni [162]

  152. Benjamin L. White [165]

  153. Dale C. Allison [166]

  154. Denis Farkasfalvy [168]

  155. Allison A. Trites [169]

  156. William J. Larking [170]

  157. Raymond E. Brown [171]

  158. Philip H. Towner [172]

  159. Patrick J. Hartin [173]

  160. Edmon L. Callagher [174]

  161. Robert W. Wall [175]








  1. Canon Muratori A Fourth-Century List

  2. Muratorian Fragment and the Development of the Canon

  3. " [...] mais aussi par le commentaire du Canon Muratori (qui doit être daté du quatrième et non du deuxième siècle) Jesus and the Manuscripts: What We Can Learn from the Oldest Texts, chap 9

  4. The Muratorian Fragment as a Roman Fake, pp55–82. D'après Evans, Ibid

  5. The Question of Canon, p164 "la date du deuxième siècle a été vigoureusement défendue et reste l'opinion dominante"

  6. The Muratorian Fragment: The State of Research, pp231–264 ; Acts Exegetical Commentary on The New Testament, introduction

  7. Charles Hill, The Debate Over the Muratorian Fragment and the Development of the Canon, p452 "Il ne fait aucun doute que Hahneman a renforcé les arguments de Sundberg en faveur d'une date plus tardive et d'une origine orientale pour le fragment muratorien. Néanmoins, nous sommes obligés de juger que ces arguments ne sont pas convaincants et que la datation traditionnelle rend bien mieux justice aux preuves. Tout comme l'auteur de la présente étude, Ferguson et Horbury ont déjà souligné certaines des principales faiblesses de cette proposition. Ainsi, malgré l'approbation précoce de R. M. Grant, on ne peut certainement pas dire que la théorie ait emporté le morceau.

  8. Donald A. Hagner dit que l'avis du 4ème siècle est minoritaire, "Il a été communément daté de la fin du deuxième siècle, vers 180, mais bien que cela reste l'opinion majoritaire, elle a été remise en question par certains chercheurs qui l'ont daté du quatrième siècle" The New Testament A Historical and Theological Introduction, p813.

  9. Josef Verheyden qui a conclut de la sorte son étude sur la datation du fragment "J'ai bien peur de devoir conclure que la suggestion d'une origine orientale du quatrième siècle pour le Fragment doit être mise en veilleuse non pas pour mille ans, mais pour l'éternité" cité par Hagner, Ibid

  10. A Catholic Introduction to the Bible Volume 1 The Old Testament, chap 28 ; The Case for Jesus, chap 4

  11. "Les arguments en faveur de la date ultérieure n'ont pas été convaincants". The Alleged Anonymity of the Canonical Gospels, p19

  12. "Néanmoins, cette datation ancienne, la plus probable, est tourjours actuellement contestée". Premier écrit chrétiens, p1187

  13. A History of Biblical Interpretation, Volume 1: The Ancient Period, p410

  14. "Depuis les travaux de A. C. Sundberg, plusieurs auteurs cherchent à dater ce texte de la période de fabrication des listes de textes canoniques, soit du IV° siècle; pour diverses raisons, nous pensons que l'hypothèse d'une datation de ce texte vers la fin du II° ou au début du III° siècle reste encore celle qui explique le mieux les composantes de cette liste", Qui est le disciple que Jésus aimait, p37

  15. Venez et vous verrez, p9

  16. L'historien de Dieu Luc et les Actes des apôtres, p16

  17. "Ce document date plus que probablement du dernier quart du deuxième siècle et provient probablement de Rome", The Actes of the Apostles Interpretation, History and Theology, Introduction

  18. "Très probablement, à la fin du deuxième siècle, un auteur inconnu a composé une défense des livres du NT qui semble corroborer la conclusion selon laquelle la plupart des écrits du NT étaient reconnus comme des Écritures à cette époque [...] Par conséquent, des érudits comme Sundberg ou Hahneman ont contesté la datation du Canon de Muratori au deuxième siècle, proposant plutôt une date au quatrième siècle. Mais beaucoup continuent de croire qu'une date du deuxième siècle pour le Canon de Muratori est plus probable" The Cradle, the cross, and the crown an introduction to the New Testament, chap 1

  19. Review of G. M. Hahneman, The Muratorian Fragment and the Development of the Canon, JTS 57, d'après Andreas J.Köstenberger, L. Scott Kellum & Charles L. Quarles, Ibid

  20. "Par conséquent, nous pouvons conclure sans risque que le point de vue traditionnel reste le plus probable et le plus économique" The Muratorian Fragment as a Late Antique Fake? An Answer to C. K. Rothschild ; "Bien que cette thèse ait trouvé une certaine adhésion, elle a été contrée avec des arguments forts par de nombreux chercheurs, et la réfutation détaillée et systématique de Joseph Verheyden semble avoir servi en quelque sorte de coup de grâce. On peut donc considérer que le consensus plus ancien (c'est-à-dire sur une date antérieure) a maintenant été largement rétabli." The Original Language of the Muratorian Fragment, p3

  21. The New Testament in Its World: An Introduction to the History, Literature, and Theology of the First Christians, part 15

  22. The Oxford Bible Commentary, p619

  23. The Oxford Bible Commentary, p1257 ; "une majorité d'érudits sont en faveur d'une date précoce", cité par Armstrong, Dating Acts in its Jewish and Greco-Roman Contexts, p106

  24. A Theology of Luke's Gospel and Acts, p33

  25. Issue in Luke-Acts, p10

  26. "En conséquence, une date de la fin du 2ème / début 3ème siècle pour le fragment semble raisonnable", Dating Acts in its Jewish and Greco-Roman Contexts, p106

  27. Heresy and Criticism: The Search for Authenticity in Early Christian Literature

  28. Introduction to the New Testament, d'après Karl L. Armstrong, Dating Acts in its Jewish and Greco-Roman Contexts, p106

  29. "Il a généralement été daté à la fin du 2ème siècle, et bien que cette datation ait été contestée en faveur d'une date du 4ème siècle par Sundberg et Haneman les discussion qui en ont résulté peuvent être considérées comme ayant justifié la date antérieure", Jesus and the Eyewitnesse Second Edition, p426

  30. The Canon of the New Testament, pp193-194

  31. La Datation du Canon de Muratori, d'après Bauckham, Jesus and the Eyewitnesse Second Edition, p426 note 35

  32. Introducing the New Testament A Historical, Literay and Theological Survey, p243

  33. The Expositor's Bible Commentary Revised Edition 1 and 2 Peter, 1, 2, and 3 John, Jude, Introduction to 1 John

  34. "À l'origine, il était largement admis que le canon provenait de Rome et qu'il était daté de 170 environ, car il fait référence au récent épiscopat de Pie Ier (évêque de Rome de 142 à 157) et au Berger d'Hermas comme une composition récente. La date et la provenance traditionnelles du Canon de Muratorio ont été remises en question ces dernières années en faveur d'une date du quatrième siècle et d'un auteur grec. Mais certains érudits s'en tiennent à la datation originale, car les preuves internes de sa date sont formidables." Andrew of Caesarea and the Apocalypse in the Ancient Church pf the East, p62

  35. "Même si nous conservons une datation traditionnelle (ce qui semble la meilleure option [...]" History, Hermeneutics and the Unity of Luke–Acts, pp136-137

  36. Pauline Language and the Pastoral Epistles, p2

  37. The Expositor's Bible Commentary Revised Edition Acts, Introduction

  38. An Introduction to the New Testament Contexts Methods & Ministry Formation Second Edition, pp5-6 ; 149

  39. "La date et la provenance de cette liste font l'objet d'un débat. On a longtemps considéré le Canon de Muratori comme un produit romain (ou du moins italien) de la fin du IIe ou du début du IIIe siècle, mais il serait unique à une époque aussi précoce, et il y a de bonnes raisons de le considérer comme une liste orientale du IVe siècle" voir l'article"New Testament" dans Anchor Bible Dictionary

  40. voir l'article "Christianity in Rome" dans Anchor Bible Dictionary

  41. voir l'article "James, Epistle of" dans Anchor Bible Dictionary

  42. "Bien que la thèse de Sundberg ne soit pas exempte de détracteurs, elle a été largement acceptée et confirmée" voir l'article "Fragment Muratori" dans Anchor Bible Dictionary

  43. voir l'article "Solomon, Wisdom of" dans Anchor Bible Dictionary

  44. Can We Trust the Gospels, chap 15

  45. Encountering the New Testament third edition, p321

  46. Cornerstone Biblical Commentary, Volume 16, Introduction to Ephesians

  47. Cornerstone Biblical Commentary, Volume 16, Introduction to Philippians

  48. Cornerstone Biblical Commentary, Volume 16, Introduction to Philemon

  49. Introducing The New Testament Books, chap 27

  50. Myths and Mistakes, p232

  51. Exploring the New Testament The Gospels and Acts, p58

  52. New Testament Introduction Revised Edition, p271

  53. Avis rapporté par Donald Guthrie dans New Testament Introduction Revised Edition, p114

  54. New Testament Foundations An Introduction for Students, part 1

  55. The Acts of the Apostles Commentary, Introduction

  56. "Le Fragment Muratori (ou Canon Muratorien), une liste de canons datant probablement d'environ 200 après J.-C. (bien que certains chercheurs la datent plus tard, au troisième ou au quatrième siècle)", Reading 1-2 Peter and Jude, p167

  57. Reading 1-2 Peter and Jude, p216

  58. The New Commentary An exegetical and Theological Exposition of Holy Scripture Revelation, Introduction

  59. "Plus récemment, cependant, Joseph Verheyden, dans un essai important, réfute Sundberg et Hahneman, en soutenant de manière convaincante que le consensus antérieur sur le fragment était correct : il est précoce et occidental plutôt que tardif et oriental. Il boucle ainsi la boucle du débat." The Blackwell Companion to the New Testament, p92

  60. The Gospel according to Luke, introduction

  61. "La première référence à cette tradition se trouve dans le Canon Muratorien. Bien que A. C. Sundberg ait mis en doute la datation précoce de cette liste canonique latine, on lui attribue généralement une date située aux environs de 170-180 ap. J.-C." The Gospel According to Luke I-IX, p37

  62. The historical Jesus: ancient evidence for the life of Christ, chap 5 note 26

  63. "Les tentatives de le dater à nouveau du quatrième siècle n'ont pas été convaincantes" The Historical Reliability of the NewTestament, chap 13 note 1646

  64. The New Testament in Antiquity: A Survey of the New Testament within Its Cultural Context, chap 27

  65. The Story Retold: A Biblical-Theological Introduction to the New Testament, p39

  66. The New Testament: Its Background and Message second edition, chap 1

  67. An Exegetical and Theological Exposition of Holy Scripture Acts, Introduction

  68. Corpus Christi Jésus contre Jésus Droit de Réponse en 101 points, p137

  69. Is the New Testament Reliable ?, p57

  70. Jésus une biographie historique, chap 2

  71. Jesus Interrupted, p210

  72. Reinventing Jesus, p127

  73. The New Testament as Literature A Very Short Introduction, p99

  74. Is the Book of Acts Reliable?

  75. Telling Tales about Jesus, p156

  76. Tyndall New Testament Commentaries Revised Edition, p17

  77. Paul and Luke: What's Their Relationship ? p129

  78. "Une date du quatrième siècle pour le fragment de Muratorian est soutenue par Geoffrey Mark Hahneman. Bien que son argument complet ait convaincu certains chercheurs, il n'a pas été décisif pour renverser la date traditionnelle du deuxième siècle." A Critical Introduction To The New Testament: Interpreting The Message And Meaning Of Jesus Christ, p37

  79. Exposition of the Acts of the Apostles, introduction

  80. "Des preuves notables de ce mouvement vers l'établissement d'un canon du Nouveau Testament sont offertes dans les écrits d'Irénée, et en particulier dans son affirmation du quadruple évangile comme normatif une position également affirmée par Clément d'Alexandrie et dans le Canon Muratorien, qui date probablement d'environ 200 de notre èreThe Beginnings of Christianity" The Beginnings of Christianity, pp192-193

  81. "La liste connue sous le nom de Canon de Muratori est la plus ancienne liste de ce type connue, si, comme le pensent de nombreux spécialistes, elle date de la fin du deuxième siècle."An Introduction to the New Testament and the Origins of Christianity, chap 8

  82. "Voir les témoignages du Canon de Muratori (copie du 4ème siècle d'après un original des années 170 ?" Les Évangiles à l'épreuve de l'histoire,

  83. "Hébreu ne figure pas dans le Canon de Muratori (vers 200 - bien que certains le datent du 4ème siècle)" Hanbook to Exegesis of the New Testament, p76

  84. "Pendant de nombreuses années, les chercheurs ont cru qu'il s'agissait de la plus ancienne liste canonique, datant d'environ 200 ou plus tôt. Des études plus récentes ont soutenu qu'elle datait du quatrième siècle, peut-être même d'environ 400. Pour mon propos, la date du document est moins importante que ce qu'il inclut et exclut." New Testament History and Literature, pp24-26

  85. "Le Canon de Muratori (un fragment discutant des livres du NT, daté de la fin du deuxième siècle ou même du quatrième siècle) [...]" On the Historicity of Jesus, p310

  86. "Un peu plus tard, le Canon dit de Muratori (qui ne devrait peut-être pas non plus être daté avant le quatrième siècle)" The Gospel According to Luke Volume 2, p5

  87. "Des preuves externes distinguent Luc de la liste des candidats possibles. Le fait que Luc, compagnon de Paul, soit l'auteur du troisième Évangile et des Actes est fortement attesté par les traditions anciennes : le Canon de Muratori (180-200 ap. J.C ?) India Commentary on the New Testament Acts of the Apostles, introduction

  88. "Le canon de Muratori (de la fin du deuxième au début du quatrième siècle de notre ère) [...]" The New Testament a Student's Introduction, p453

  89. "Canon de Muratori (vers 200 de notre ère ?) En 1740, un fragment d'une ancienne liste chrétienne de livres acceptés a été découvert dans un codex du septième ou huitième siècle de notre ère. Jusqu'à récemment, la plupart des spécialistes étaient convaincus que le fragment provenait de Rome, vers 170-200 de notre ère. Selon un autre point de vue, la liste proviendrait du christianisme oriental du quatrième siècle" + la note lié à ce commentaire "Everett Ferguson répond efficacement aux arguments de Sundberg" An Introduction to the New Testament: History Literature, Theology, chap 2.2

  90. "Le Canon de Muratori est d'une date discutable (fin du deuxième siècle de notre ère, au plus tôt)" The Pharisees and Figured Speech in Luke-Acts, p103

  91. "mais bien que traditionnellement attribué à la fin du deuxième siècle, sa date est maintenant contestée" Acts an Exegetical Commentary Volume 1, p411

  92. Cornerstone Biblical Commentary, Volume 17, Introduction to The Pastoral Epistles

  93. Cornerstone Biblical Commentary, Volume 17, Commentary on 2 Timothy

  94. Did Jesus Rise from the Dead ?, p79

  95. Introduction au Nouveau Testament, voir "muratori" dans le lexique en fin de livre

  96. "[...] cette version version du titre est utilisée dans la liste du 2ème (ou peut être du 4ème siècle) appelée le Canon de Muratori",Holy Fable The Gospels and Acts Undistorted by Faith, p235

  97. "Si le fragment de Muratori appartient au deuxième siècle [...]" + la note lié à ce commentaire "Joseph Verheyden a montré la probabilité de la date de la fin du deuxième ou du début du troisième siècle du fragment, tout en montrant l'improbabilité de la date du quatrième siècle. Pour le point de vue alternatif, voir Clare Rothschild, qui soutient que le Fragment représente une tentative fictive de fournir un précédent vénérable du deuxième siècle pour une position ultérieure sur le canon. Elle finit par se fixer sur une date du début du quatrième siècle pour la composition du Fragment." Myths and Mistakes, p256

  98. "Jusqu'à récemment, on pensait qu'il s'agissait de la plus ancienne liste de livres acceptés par l'Église comme étant inspirés, datant de la fin du deuxième ou du début du troisième siècle. Plusieurs spécialistes la datent comme une liste du quatrième siècle provenant de Syrie ou de Palestine" First and Second Timothy, Titus, p257

  99. James, First, Second, and Third John, p3

  100. "Le Canon de Muratori, daté par la plupart de 170-190 [...]" The Kingdom according to Luke and Acts, introduction

  101. The Book of Revelation Revised, Introduction

  102. Tyndall New Testament Commentaries Luke, p40

  103. A Biblical-Theological Introduction to the New Testament, p94

  104. A Biblical-Theological Introduction to the New Testament, p356

  105. The Acts of the Apostles A Socio-Rhetorical Commentary, introduction

  106. The Cambridge Companion to the New Testament, p308

  107. "L'incertitude quant à la date et à la provenance du Fragment rend sa signification particulièrement difficile à déterminer. De nombreux chercheurs le datent de la fin du deuxième ou du début du troisième siècle à Rome, puisqu'il affirme que le Berger a été composé "très récemment", pendant l'épiscopat de Pie. Cela en ferait la plus ancienne liste d'œuvres chrétiennes. D'autres la font remonter au 4ème siècle en Orient, observant que des listes similaires ont commencé à être produites à cette époque" The Cambridge Companion to the New Testament, p338

  108. Ignatius Catholic Study Bible New Testament Second Edition, introduction Luke

  109. "Le quatrième siècle semble donc être l'époque où le Fragment de Muratori est le plus à l'aise, et le seul moment où il est comparable à d'autres listes." Early Christianity & Its Sacred Literature, p621

  110. From Crisis to Christ A Contextual Introduction to the New Testament, chap 1

  111. "Cette affirmation est étayée par d'autres témoignages datant à peu près de la même époque, en particulier par la célèbre lettre de l'évêque Serapion, écrite vers la fin du 2ème siècle et conservée par Eusèbe, et par le Canon Muratori, selon une opinion majoritaire composée vers 200 de notre ère à Rome."Apocryphal and Canonical Gospels within the Development of the New Testament Canon, p26 ; voir aussi From Jesus to the New Testament, p206

  112. Le Nouveau Testament, p86

  113. Lukan Authorship of Hebrews, chap 1

  114. Luke the Expositor’s Bible Commentary Revised Edition, introduction

  115. The New American Commentary Volume 24 Luke, p21

  116. Abingdon New Testament Commentarie Luke, introduction

  117. Luke Exegetical Guide to the Greek New Testament, introduction

  118. Luke Exegetical Commentary on The New Testament introduction

  119. Luke's Gospel, p9

  120. Sacra pagina Series Volume 5 The Acts of the Apostles, p474

  121. À propos de Sundberg "son argument en faveur d'une date du quatrième siècle, bien que solide, est (d'après mon jugement) infructueux" The Acts of The Apostles Greek Text with Introduction and Commentary Third Revised and Enlarged Edition, p1

  122. The New Century Bible Commentary The Gospel of John, p26

  123. "Cette liste est généralement datée de la fin du deuxième siècle. A. C. Sundberg, a plaidé pour une date plus tardive, mais ses vues ne semblent pas avoir été approuvées par les spécialistes." Tyndall New Testament Commentaries Acts, Introduction note 49

  124. Two Shipwrecked Gospels The Logo of Jesus and Papias's Exposition of Logia about the Lord, p49

  125. Tyndall New Testament Commentaries John Revised Edition, Introduction

  126. Authorship of 2 Timothy: Neglected View points on Genre and Dating, p4

  127. Hebrews, p3

  128. "Certains chercheurs pensent que ce fragment latin est une traduction d'un original grec composé à la fin du deuxième siècle de l'ère chrétienne à Rome ; si tel est le cas, cette liste serait le plus ancien canon existant. D'autres chercheurs ont daté l'origine du texte grec sous-jacent au quatrième siècle de l'ère chrétienne, en Syrie ou en Palestine. Quelle que soit la date, ce texte ancien offre un aperçu d'une "mesure" des premiers textes chrétiens" Into the World of the New testament, p6

  129. James & Jude The new Cambridge Bible Commentary, p13

  130. Mark the Expositor’s Bible Commentary Revised Edition, introduction

  131. "Le Fragment Muratorien présente encore une autre combinaison liturgique des apôtres et des prophètes. Le Fragment, qui date ostensiblement du milieu ou de la fin du deuxième siècle, est une liste des premiers écrits chrétiens avec des commentaires sur leur contenu, leurs auteurs et leur statut. La référence au berger d'Hermas comme étant écrit "très récemment, à notre époque, dans la ville de Rome", ainsi que la référence à Pie, le frère d'Hermas, en tant qu'évêque de Rome (140-154) dans les lignes 74 et 75 du fragment sembleraient indiquer une date de composition du milieu ou de la fin du deuxième siècle. Cette date est contestée par des chercheurs qui mettent en avant des anachronismes dans le latin du fragment et le fait qu'il n'y a pas d'autres exemples de liste de canons en Occident au IIe siècle, afin d'argumenter en faveur d'une preuve orientale du IVe siècle ; à ces contestations, on a répondu par des défenses de la date antérieure, et ainsi de suite." The Gospel as Manuscript An Early History of the Jesus Tradition as Material Artifact, p191

  132. The Jewish Annotated New Testament Second Edition, The Second Letter of Paul to Timothy introduction

  133. "En Outre, le fragment Muratorien (composé au deuxième ou au quatrième siècle de notre ère) [...]" he Jewish Annotated New Testament Second Edition, The Canon of the New Testament

  134. Hebrews-James the Expositor’s Bible Commentary Revised Edition, introduction Hebrews

  135. Acts The Story of God Bible Commentary, introduction

  136. Tyndall New Testament Commentaries 2 Peter and Jude, p18

  137. Acts, Part One: Introduction

  138. "Le Fragment confirme que le quadruple Évangile était bien établi vers la fin du deuxième siècle. De manière tout à fait indépendante, le Fragment et Irénée font des remarques similaires concernant le quadruple Évangile : malgré ce que les critiques peuvent dire sur les différents débuts des Évangiles, il y a un seul Évangile sous forme quadruple, maintenu ensemble par un seul Esprit. Il va sans dire que les points que j'ai soulignés brillent par leur absence dans les récentes tentatives de situer le Fragment au quatrième siècle." Jesus and Gospel, p71

  139. "[...] peut être éclairée dans une certaine mesure par une autre tradition, non moins négligée, que l'on trouve dans une source beaucoup plus ancienne, du IIe siècle : le Fragment/Canon Muratori. Ce texte est probablement une traduction d'un original grec généralement daté vers ad 170, en raison de la mention de l'épiscopat de Pie à Rome comme très récent, ce fragment rapporte une tradition encore plus ancienne, remontant vraisemblablement à la première moitié du IIe siècle ou à la fin du Ier, sur la rédaction de l'Évangile de Jean comme étant basée sur des matériaux provenant également des autres disciples [...]" The Origins of John’s Gospel, p46

  140. New Testament Apocrypha: Gospels and Related Writings, pp34-36 (d'après Ilaria Ramelli, Ibid)

  141. Victorinus of Pettau as the Author of the Canon Muratori (d'après Ilaria Ramelli The Origins of John’s Gospel, p46 ; Enrico Norelli https://journals.openedition.org/asr/1603)

  142. Les Évangiles Apocryphes, Introduction

  143. Evangelical Exegetical Commentary 1-2-&3 John, Introduction

  144. "S'il date du IVe siècle, comme l'estiment certains spécialistes, il prend place parmi d'autres listes canoniques de la même époque et il n'apprend pas grand- chose sur l'histoire du canon. En revanche, s'il remonte aux années 200, comme le pensent la plupart des savants, il est la plus ancienne liste canonique que nous connaissions." Dieu une enquête Judaïsme, christianisme, islam : ce qui les distingue, ce qui les rapproche, Introduction

  145. A Survey of the History of Global Christianity Second Edition, chap 2

  146. "Ainsi, en réponse à la question de savoir laquelle des deux hypothèses concernant la date du Fragment de Muratori est la plus probable, cette étude a trouvé que, en faisant une inférence vers la meilleure explication, l'hypothèse ancienne est préférée." The Date of the Muratorian Fragment an Inference to the Best Explanation, p170

  147. À la note "109" j'avais inclus Porter au coté de Lee Mcdonald car dans un livre qu'ils ont co-écrit et publié en 2000 il est dit que le 4ème siècle est la meilleur solution, toutefois dans un autre livre que Porter a co-écrit avec Stephen J. Bedard et publié en 2006 il est dit "La date du canon de Muratori fait l'objet d'une récente controverse, mais même si certains souhaitent le situer au quatrième siècle, la plupart des spécialistes le considèrent toujours comme un document du deuxième siècle." ce qui me laisse penser qu'ils sont d'avis que le fragment est plus probablement du 2ème siècle. Unmasking the Pagan Christ, p113 ; Et en 2015 dans un livre que Porter a co-écrit avec Andrew W. Pitts ils disent "Ainsi, les arguments en faveur d'une date tardive pour le fragment muratorien font décidément défaut, et finissent généralement par détourner la question en jeu. Les preuves d'une date précoce restent convaincantes." Fundamentals of New Testament Textual Criticism, chap 2

  148. Discovering the New Testament: An Introduction to Its Background, Theology, and Themes, Chap 1

  149. La Véritable Histoire de Jésus, chap 17

  150. "Des années 165-185, selon toute probabilité, date une liste (aujourd’hui mutilée dans son début), en latin, et d’origine romaine, appelée Canon de Muratori [...]" Le Christianisme antique de Jésus à Constantin, chap 10

  151. "Le canon de muratori, appartenant peut-être à la fin du IIe siècle , tient pour acquis ce qu'Irénée a défendu [...]" Pauline Christianity Luke-Acts and the Legacy of Paul, p28

  152. Le grand dictionnaire de la Bile, p276

  153. Introduction au Nouveau Testament, p148

  154. "les argument en faveur de la datation vers 200 semblent rester valable" La naissance du christianisme, pp401-402

  155. The Spirit and the Letter: Studies in the Biblical Canon, p10 d'après E. J. Schnabel, The Muratorian Fragment: The State of Research, p245

  156. Review of G. M. Hahneman, The Muratorian Fragment and the Development of the Canon, SJT 47, pp418–19 d'après E. J. Schnabel, The Muratorian Fragment: The State of Research, p245

  157. Review of G. M. Hahneman, The Muratorian Fragment and the Development of the Canon, JEC 3, pp89–91 d'après E. J. Schnabel, The Muratorian Fragment: The State of Research, p245

  158. Martin Parmentier, review of G. M. Hahneman, The Muratorian Fragment and the Development of the Canon, Bijdragen 56, pp82–83 d'après E. J. Schnabel, The Muratorian Fragment: The State of Research, p245

  159. "Pour conclure sur la question de la datation, les principaux arguments qui fondent la these de Sundberg et de Hanneman ne resistent pas à un examen critique. Ils ne permettent pas de situer la rédaction du CM au IV° siècle. Une origine plus ancienne, à la fin du II siècle ou dans la première moitié du III siècle, reste la solution la plus vraisemblable." La place du Fragment de Muratori dans l’histoire du canon: À propos de la thèse de Sundberg et Hahneman, p630

  160. La tradition apostolique et le canon du Nouveau Testament,” in The Apostolic Age in Patristic Thought (ed. A. Hilhorst; VCSup 70; Leiden: Brill, 2004), p96 d'après E. J. Schnabel, The Muratorian Fragment: The State of Research, p245

  161. Sulla data del Frammento Muratoriano: A propoxito di uno studio recente,” Rivista di Storia e Letteratura Religiosa 31, pp461–71 d'après E. J. Schnabel, The Muratorian Fragment: The State of Research, p245

  162. Introduction à l'histoire des origines du christianisme, part III.15

  163. The Case for Catholicism Answers to Classic and Contemporary Protestant Objections, chap 4

  164. New Testament Christianity in the Roman World, Introduction

  165. T&T Clark Handbook to the Historical Paul, p48

  166. A Critical and Exegetical Commentary on the Epistle of James, p15

  167. Introducing Early Christianity: A Topical Survey of Its Life, Beliefs and Practices, p43

  168. Inspiration & Interpretation: A Theological Introduction to Sacred Scripture, p26 & 32

  169. Cornerstone Biblical Commentary, Volume 12, Introduction to Luke

  170. Cornerstone Biblical Commentary, Volume 12, Introduction to Acts

  171. An Introduction to the New Testament, p4, 267, 436, 576, 600, 640, 642, 665, 700, 722, 759

  172. The Letters to Timothy And Titus, Introduction

  173. Sacra Pagina: James, Introduction

  174. "La datation tardive de ce texte, bien qu'ayant gagné en popularité dans le sillage de la publication du livre d'Hahneman, n'a jamais fait l'objet d'un consensus." Origen via Rufinus on the New Testament Canon, p476

  175. 1 and 2 Timothy and Titus (The Two Horizons New Testament Commentary),

7 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page