Rechercher
  • ProEcclesia bloger

Matthieu 21.7, Jésus l’équilibriste ?




Matthieu 21 7 Ils amenèrent l'ânesse et l'ânon, mirent sur eux leurs vêtements, et le firent asseoir dessus Dans son livre "La construction de Jésus" Bart Ehrman commente ce verset dans un chapitre dédié aux contradictions du Nouveau Testament, voici ce qu'il dit : Chez Matthieu, les disciples de Jésus lui procurent deux montures, un âne et un ânon ; ils disposent sur elles leurs vêtements et Jésus entre à cheval sur les deux (Matthieu 21.7). C'est une image curieuse mais, pour Matthieu, Jésus accomplit "à la lettre" la prophétie des Écritures ! [1] Daniel Marguerat va plus loin et compare cette scène à une performance de cirque : [...] car pour attester de l'accomplissement de cette prophétie, il (Matthieu) fait monter Jésus sur l'ânesse et sur l'ânon (21.7)... une performance de cirque ! "Matthieu ne -voit-" pas les scènes qu'il décrit. [2] Bien évidement ce genre de "commentaire" est une aubaine pour ceux qui veulent attaquer le Nouveau Testament comme nous le voyons sur la chaine Facebook antishubohat qui par une photo montage utilise ce verset pour dénigrer nos textes ou encore dans les commentaires d'une de mes vidéos 

[3]

[4]

Pour répondre à cette "contradiction" on peut noter que dans le texte grec le pronom "αὐτῶν (eux)" ne se réfère pas forcément à l'ânesse et l'ânon mais peut tout à fait être une référence aux vêtements. Des vêtements ont été mis sur l'ânesse et l'ânon et Jésus s'est assis sur les vêtements (αὐτῶν) d'un des deux animals, de nombreux érudits confirment cette possibilité : Craig A.Evans  Les disciples "mirent leurs manteaux sur eux, et il s'assit dessus" (v. 7). Jésus s'est assis sur les vêtements d'un des animaux ; nous ne devons pas penser qu'il a chevauché les animaux successivement (ou en même temps !). [5] Craig Blomberg D'un certain point de vue, Matthieu 21:7 semble dire que Jésus a chevauché deux ânes (cf. Marc 11:7 et Luc 19:35, qui n'en mentionnent qu'un) lors de son entrée triomphale à Jérusalem ! Mais le bon sens veut que la deuxième occurrence du pronom "eux" dans la phrase qui dit "ils conduisirent l'âne et son ânon et placèrent sur eux des vêtements et il s'assit dessus", renvoie aux vêtements et non aux ânes (et à plus d'un vêtement sur un âne particulier). [6] Curtis Mitch & Edward Sri Les commentateurs débattent de savoir sur quoi Jésus était assis. Tout d'abord, le mot "eux" n'indique pas que Jésus chevauchait les deux animaux simultanément. Comme le note à juste titre Gundry, nous ne devons pas envisager Jésus "comme un cavalier en équilibre sur deux animaux en même temps". D'autres propositions ont été avancées, notamment que Jésus chevauche successivement chaque animal ou qu'il considère la mère et son ânon comme "une seule et même unité inséparable" et qu'il interprète donc "il s'est assis sur eux" de manière vague, de sorte que Jésus "s'est assis sur l'ânon avec l'âne à côté de lui". Mais il est fort probable que le "eux" sur lequel Jésus fait la guerre se réfère simplement aux vêtements posés sur l'ânon qu'il monte. [7] 1. Bart Ehrman, La construction de Jésus aux sources de la religion chrétienne, p75 2. Daniel Marguerat, Jésus et Matthieu à la recherche du Jésus de l'histoire, p259 3. https://www.facebook.com/AntiShubohat.FR/photos/a.454984721274259/697925546980174 4. disponible dans la section commentaire de cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=TI2Arf7EaUo&t=1193s 5. Craig A.Evans, Matthew New Cambridge Bible Commentary, p359 6. Craig L.Blomberg, The historical reliability of the Gospels second edition, p194 7. Curtis Mitch & Edward Sri, The gospel of Matthew, p265

0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc

© 2020 by RG