Rechercher
  • ProEcclesia bloger

Matthieu et Marc se trompent entre Hérode et Philippe ?

Dernière mise à jour : août 21



Matthieu 14:3

Hérode (Antipas), en effet, ayant fait arrêter Jean, l'avait chargé de chaînes et jeté en prison, à cause d'Hérodiade, la femme de son frère Philippe,


Marc 6:17

Car c'était lui, Hérode (Antipas), qui avait envoyé arrêter Jean, et l'avait fait mettre en prison chargé de chaînes, à cause d'Hérodiade, la femme de Philippe, son frère, qu'il avait épousée.


Le très célèbre exégète John Meier a commenté ce verset (Marc 6.17) [1] en expliquant qu'il contient une grossière erreur, pourquoi ? Marc dit qu'Hérode (Antipas) a épousé Hérodiade la femme de son frère Philippe mais ceci est faux puisque Flavius Josèphe nous rapporte qu'Hérodiade n'était pas la femme de Philippe mais d'un autre Hérode frère d'Hérode Antipas. Le Philippe en question était marié à la fille de Hérodiade et non avec Hérodiade, il s'agit de Philippe le tétrarque mentionné en Luc 3.1 :

La quinzième année du règne de Tibère César, -lorsque Ponce Pilate était gouverneur de la Judée, Hérode tétrarque de la Galilée, son frère Philippe tétrarque de l'Iturée et du territoire de la Trachonite, Lysanias tétrarque de l'Abilène,

Marc et Matthieu ont donc confondu Hérode avec Philippe le tétrarque, à ce propos Meier souligne que Josèphe "s'avère connaitre la généalogie huronienne beaucoup mieux que Marc"[2].

Pour faire face à cette contradiction les conservateurs soutiennent que le "Philippe" mentionné par Marc et Matthieu n'est pas Philippe le tétrarque et que la mention de Philippe désigne Hérode le premier mari d'Hérodiade qui s'appelait probablement "Hérode Philippe". John Meier critique les conservateurs en disant la chose suivante :

Des commentaires chrétiens ont parlé traditionnellement de -Hérode Philippe-, mais ce fantôme hérodien n'a jamais existé que dans l'esprit des exégètes conservateurs. [3]

La position de Meier et sans appel, Matthieu et Marc se sont trompés et la tentative d'harmonisation est un écran de fumée ! Malheureusement Meier ne présente pas la position des conservateurs qu'il critique, position qui a été très bien présentée par H.W Hoehner.

Les arguments de H.W Hoehner :

  • Comme la lignée d'Hérodiens est compliquée, beaucoup pensent que les auteurs de l'Évangile ont confondu cet Hérode avec Philippe le tétrarque, qui a ensuite épousé la fille d'Hérodiade, Salomé. Cependant, bien que cela puisse sembler plausible au premier abord, c'est intenable pour plusieurs raisons. Premièrement, les évangiles seraient coupables de trois erreurs historiques, à savoir (1) confondre Hérode avec son demi-frère Philippe le tétrarque, (2) faire de Philippe le tétrarque le mari d'Hérodiade au lieu du mari de sa fille Salomé et (3) supposer que Salomé était la fille de Philippe le tétrarque, qui, selon Josèphe, n'avait pas d'enfants. Ces erreurs seraient incroyables à la lumière de la familiarité des auteurs de l'Evangile avec d'autres détails historiques de l'époque. De plus, la communauté chrétienne primitive comprenait des personnes comme Jeanne, épouse de Khouza, ministre des finances d'Antipas (Lc 8:3), et Manahen, un ami proche d'Antipas (Actes 13:1), qui auraient connu les détails et auraient évité une telle erreur historique. Troisièmement, certains soutiennent qu'Hérode le Grand n'aurait pas deux de ses fils portant le même nom. Mais c'est indéfendable car, bien que les deux fils aient eu le même père, ils ont eu des mères différentes. Ceci est corroboré par le fait qu'Hérode le Grand a eu deux fils nommés Antipas/Antipater (Antipas est un diminutif d'Antipater) et deux fils nommés Hérode, qui ont tous eu des mères différentes. Quatrièmement, il est très probable que le premier mari d'Hérodiade s'appelait à la fois Hérode et Philippe ou, en d'autres termes, Hérode Philippe. Bien que certains affirment que les doubles noms n'ont pas été utilisés, personne ne soutient qu'Hérode des Actes 12:1, 6, 11, 19-21 est l'Agrippa de Josèphe ni qu'Archélaüs est Hérode Archélaüs. Des empereurs comme César Auguste portaient des doubles noms. Cinquièmement, si les évangélistes voulaient que l'ancien mari d'Hérodiade soit en fait Philippe le tétrarque, pourquoi ne l'ont-ils pas appelé "Philippe le tétrarque" comme ils avaient appelé Hérode Antipas d'abord "tétrarque" et ensuite "roi" dans la même péricope (cf. Mt 14:1, 9 ; Mc 6:14, 26) ? [4]


Les arguments de H.W Hoehner apportent des points intéressants puisqu'ils mettent bien en lumière que les chrétiens ont côtoyés des proches d'Antipas et qu'ils étaient surement bien informés, bien évidement il n'existe pas de preuve sans ambiguïté pour soutenir la position conservatrice mais il n'existe pas non plus de preuve incontestable qui prouverait que le Hérode mentionné par Flavius Josèphe ne pouvait pas s'appeler aussi Philippe.



1. John Meier, Un certain Juif : Jésus, Tome II, Les données de l'histoire, pp173-174

2. Ibid

3. Ibid

4. H.W Hoehner, Dictionary of New Testament background, Edited by Craig A;Evans & Stanley E.Porter, p491



1 commentaire

Posts récents

Voir tout