Rechercher
  • ProEcclesia bloger

Quel Zacharie?

Dernière mise à jour : août 26


Matthieu 23:35 afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang du juste Abel jusqu'au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le sanctuaire et l’autel.


Dans ce verset que rapporte Matthieu, Jésus nous parle de Zacharie fils de Barachie (l’auteur du livre de Zacharie) qui a été tué entre le sanctuaire et l’autel. À premiere vue il n’y a pas de problème, sauf que Matthieu a visiblement confondu Zacharie fils de Barachie avec Zacharie fils de Joïada qui est mort de cette façon comme le rapporte 2 Chroniques 20.22-24 :

  • 2 Chroniques 20.22 L’esprit de Dieu revêtit Zacharie, fils du prêtre Joïada, qui se présenta devant le peuple et lui dit : "Ainsi dit Dieu : Pourquoi transgressez-vous les commandements de Yahweh, pour ne point prospérer ? Parce que vous avez abandonné Yahweh, il vous abandonne à son tour." 21 Et ils conspirèrent contre lui, et ils le lapidèrent par ordre du roi, dans le parvis de la maison de Yahweh. 22 Joas ne se souvint pas de l'affection qu'avait eue pour lui Joïada, père de Zacharie, et il fit périr son fils. Zacharie dit en mourant : "Que Yahweh voie et fasse justice ! »

Raymond E.Brown nous dit à ce propos « pour une confusion possible, on peut arguer Matthieu 23.35 où, bien que citant Zacharie fils de Joïada il le nomme Zacharie fils de Barachie [1]».

Comment expliquer que Matthieu ait fait une telle erreur en confondant deux Zacharie bien différents ?

Il existe plusieurs hypothèses :

1.

Matthieu s’est trompé et a confondu les deux Zacharie comme le souligne Brown, d’après Dale C.Allison.Jr cette confusion était courante dans le judaïsme et s’est reflétée dans Matthieu 23.35 :

  •  La tradition juive, cependant, a confondu le prophète Zacharie avec le fils de Joïada, et étant donné que la mort de ce dernier est devenue le sujet populaire des légendes, nous pouvons supposer que la même identification est faite dans notre texte. Le passage fait référence aux meurtres des justes de Gen 4 à 2 Chr 24. [2]


2.

Un copiste a rajouté les mots « fils de Barachie », Matthieu aurait alors eu à l'origine la même lecture que Luc 11:51 « depuis le sang d'Abel jusqu'au sang de Zacharie, mis à mort entre l'autel et le sanctuaire. Oui, je vous le dis, il en sera demandé compte à cette génération »



3.

Matthieu a volontairement fusionné les deux Zacharie en un seul pour un motif théologique, c’est une proposition qui est soutenue par Craig Keener :

  • Le Zacharie assassiné dans le temple était fils du prêtre Joiada (2 Chron 24:22), et non Zacharie fils de Bérékia (Zach 1:1), qui a vécu beaucoup plus tard dans l'histoire d'Israël. Mais Matthieu utilise apparemment la technique d'interprétation juive consistant à associer des mots clés pour fusionner deux Zacharie, en se référant à l'un et en faisant allusion à l'autre, comme il l'a fait avec Amon/Amos et Asa/Asaph dans sa généalogie au chapitre 1. [3]



4.

Matthieu fait bien référence à Zacharie fils de Joïada mais l’appel "fils de Barachie" en le nommant par le nom d’un de ses grands parents, ainsi Matthieu ne s’est pas trompé. C’est une des propositions donnée par Michael J.Wilkins :

  • […] il a été nommé dans les Chroniques par le nom de son grand-père plutôt que par son père, une pratique courante.[4]


5.

Matthieu a bien fait référence au prophète Zacharie fils de Barachie, une tradition mentionné dans le Targum sur les Lamentations 2.20 et l’Écclésiaste Rabbah 3.16 rapporte que Zacharie fils de Barachie a été tué dans le temple, selon ce point de vu il  existait une tradition parallèle (et non un confusion) similaire à la mort de Zacharie fils de Joïada, cette position est soutenue par Curtis Mitch et Edward Sri :

  • Matthieu identifie ce Zacharie comme étant le fils de Barachie, ce qui est le nom du prophète biblique du sixième siècle (Zach 1:1). Bien qu'aucune mention ne soit faite de sa mort dans les Écritures, il existe une tradition dans le judaïsme †rabbinic qui dit qu'il a été tué dans le temple (voir le targum sur les Lamentations 2.20 et l'Ecclésiaste Rabbah 3.16). Cependant, de nombreux érudits l'identifient comme Zacharie, le fils de Jehoïada, qui a été assassiné dans le sanctuaire selon 2 Chron 24.20-22. [5]


À ce propos on pourrait objecter que ces traditions ne sont pas fiables, mais pour qu’elle raison on ne devrait pas partir du postulat que le verset Matthieu 23.35 est lui même une tradition sur le fait que Zacharie fils de Barachie est mort dans le temple ? Pourquoi toujours chercher à voir une contradiction et non un complément d’information ? c’est ce que Craig L.Blomberg souligne à juste titre :

  • On pourrait objecter que les traditions relatives au meurtre du prophète Zacharie ne sont pas bien attestées, mais le récit de Matthieu sur la croyance de Jésus doit être considéré comme une attestation également. Il existe une fâcheuse tendance dans l'érudition moderne à préférer tout témoignage ancien à celui des Évangiles lorsqu'il semble être en conflit avec eux, tout en refusant toute corroboration potentielle provenant de sources extra-bibliques à moins qu'elles ne passent les tests d'historicité les plus rigoureux. Mais il est difficile d'imaginer que Jésus, le professeur juif, n'aurait pas connu des traditions fiables sur l'histoire juive qui ont été préservées dans peu de sources, voire aucune. [6]

Cette dernière solution est à titre personnel la solution que je considère la plus probable pour expliquer le « problème » de Matthieu 23.35.




  1. Raymond E.Brown, la mort du Messie, 729

  2. Dale C.Allison.JR, the oxford bible commentary The Gospels, p70

  3. Craig Keener, The IVP Bible Background COMMENTARY New Testament SECOND EDITION, p106

  4. Michael J.Wilkins, Zondervan illustrated Bible backgrounds commentary, chap1

  5. Curtis Mitch & Edward Sri, The gospel of Matthew,p297

  6. Craig L.Blomberg, The historical reliability of the Gospels second edition, p247





0 commentaire

Posts récents

Voir tout