Rechercher
  • ProEcclesia bloger

Une erreur historique en Actes 5.36-37 ?

Dernière mise à jour : août 21



Actes 5:36 Car, avant ces jours-ci, s'est levé Theudas, qui se donnait pour quelqu'un ; environ quatre cents hommes s'attachèrent à lui ; il fut tué, et tous ses partisans furent dispersés et réduits à néant. 37 Après lui s'est levé Judas le Galiléen, à l'époque du recensement, et il souleva du monde à sa suite ; lui aussi périt, et tous ses partisans furent dispersés.


Dans ces versets St Luc rapporte les propos de Gamaliel qui mentionne un certain "Theudas" puis un certain "Judas le Galiléen" qui souleva du monde à l'époque du recensement, ce qui place ce dernier événement aux alentours de l'an 6 ap J.C. Une mention similaire se retrouve dans les oeuvres de Flavius Josèphe :

  • Pendant que Fadus était procurateur de Judée, un magicien nommé Theudas persuada à une grande foule de gens de le suivre en emportant leurs biens jusqu'au Jourdain ; il prétendait être prophète et pouvoir, à son commandement, diviser les eaux du fleuve pour assurer à tous un passage facile. Ce disant, il séduisit beaucoup de gens. [98] Mais Fadus ne leur permit pas de s'abandonner à leur folie : il envoya contre eux un escadron de cavalerie qui les surprit, en tua beaucoup et en prit beaucoup vivants. [99] Quant à Theudas, l'ayant fait prisonnier, les cavaliers lui coupèrent la tête et l'apportèrent à Jérusalem. Voilà donc ce qui arriva aux Juifs pendant le temps où Cuspius Fadus fut procurateur. [100] . A Fadus succéda Tiberius Alexander (16), fils d'Alexander, l'ancien alabarque d'Alexandrie, qui dépassait en son temps tous ses concitoyens par sa noblesse et sa richesse et l'emporta même par sa piété envers Dieu sur son fils Alexander ; car celui-ci ne resta pas fidèle à la religion de ses pères. [101] C'est sous ce dernier qu'arriva en Judée la grande disette où la reine Hélène acheta à grand prix de blé en Égypte pour le répartir aux indigents, ainsi que je l'ai dit plus haut. [102] C'est aussi à ce moment que furent accablés les fils de Judas le Galiléen qui avait excité le peuple à se révolter contre les Romains lorsque Quirinus procédait au recensement de la Judée, comme nous l'avons raconté précédemment. [1]


Seulement nous avons ici un problème, Josèphe mentionne Theudas et explique qu'il a agit pendant que Fadus a été procurateur de Judée ce qui place l'événement vers 44 à 46 ap J.C et c'est ici qu'intervient le problème, dans Actes 5.36-37 l'épisode de Theudas est placé avant le recensement donc avant l'an 6 ap J.C, par exemple la spécialiste Helen K.Bond voit ici une très probable erreur de St Luc :

  • Une erreur similaire a pu se glisser dans la mention de Theudas et de Judas dans Actes 5. Il est bien connu que Gamaliel inverse l'ordre de ces deux rebelles à ce moment-là : alors que Judas était actif au moment du recensement en l'an 6 de l'ère chrétienne, l'activité de Theudas se situe après la mort de Jésus, en 45 de l'ère chrétienne environ. Un certain nombre d'explications ont été proposées par les spécialistes du NT (y compris l'existence d'un autre Theudas, plus ancien), mais une solution intrigante est la suggestion que le passage de Luc est dérivé des Antiquités juives 20.97-104 où les deux hommes sont pareillement énumérés dans l'ordre inverse. Une fois encore, on pourrait raisonnablement en déduire que Luc avait entendu, et peut-être imparfaitement mémorisé, certaines parties de Josèphe. Luc était soucieux de situer le christianisme naissant dans le contexte des événements survenus sur la scène mondiale, et il est tout à fait plausible qu'il ait pris connaissance de l'œuvre de Josèphe (bien qu'il ne l'ait manifestement pas utilisée de la manière aussi attentive qu'il l'a fait avec Marc et Q).

Nous sommes donc confronté à une contradiction (du moins dans les apparences) entre les Actes et Flavius Josèphe et comme c'est souvent le cas dans l'historico-critique c'est Josèphe qui est choisit comme étant le plus fiable par rapport à St Luc, pour quelle raison ? Et bien on ne le sait pas.

La seule explication que l'on peut avancer pour résoudre ce problème est de soutenir que les Actes et Josèphe ne font pas référence au même Theudas, pour jauger la pertinence de cette position nous devons regarder les différences entre Josèphe et les Actes et jauger la probabilité qu'il y'ait eu deux personnes ayant le même prénom et ayant vécu une expérience similaire.

Dans le texte de Josèphe, Theudas est présenté comme un "magicien"contrairement aux Actes et dans les Actes des apôtres le Theudas en question a rameuté environ 400 hommes alors que chez Josèphe il est dit que Theudas persuada "une grande foule de gens" ce qui dans le langage de Josèphe signifie certainement un chiffre plus grand, par exemple après la mention de Theudas, Josèphe parle d'une révolte qui coûta la vie à beaucoup de juifs et il précise ensuite qu'il s'agit de 20000 juifs [3].

Pour la popularité du nom "Theudas" Craig Keener nous dit que "le nom Theudas n'est pas un nom assez commun pour rendre probable l'existence d'un révolutionnaire antérieur nommé Theudas" [4], mais malgré l'affirmation de Keener nous pouvons constater qu'un "Theudas" du 2ème siècle est cité à plusieurs reprises dans le Talmud [5] et le nom "Theudas" a été retrouvé sur 2 ossuaires datés entre le 1er siècle av et 1er siècle ap J.C [6].

Le nom n'était donc pas "rare", de plus les troubles à cette époque étaient communs puisque Josèphe lui même nous rapporte qu'il existait dix miles autres troubles [7]. Un autre Theudas à très bien pu exister bien avant le Theudas de Josèphe et participer lui aussi à des troubles, par exemple dans les écrits de Josèphe il y'a plusieurs personne portant le même noms et qui ont participé à des troubles comme Simon Bargiora [8], Simon fils d'Erson [9], Simon l'esclave [10], Simon fils de Cathlas [11] ou encore Judas fils de Chélica [12] et Judas le Galiléen [13]. Par contre contrairement au nom "Theudas" les noms de "Judas" et "Simon" étaient les plus populaires chez les juifs [14], toutefois cela ne prouve pas qu'il n'était pas possible que deux personnes ayant le nom "Theudas" puissent être impliqués dans des événements similaire sur une période de plusieurs décennies, l'un vers 44-46 ap J.C et l'autre avant l'an 6 ap J.C. La mention du Theudas en Actes 5.36 pourrait correspondre à la révolte et l'incendie du palais de Betharamphta mentionné par Josèphe qui eu lieu avant l'an 6 [15].

En conclusion, avec la période de troubles du premier siècle (dont on sait qu'il y'en a eu à une période qui peut correspondre au Theudas des Actes) et avec les différences entre le Theudas des Actes et de Josèphe, plus la popularité du noms Theudas, nous avons là suffisamment d'éléments pour soutenir que le Theudas mentionné par St Luc dans les Actes n'est pas le même que celui de Josèphe [16].





  1. Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, 20.97-102

  2. Helen K.Bond, A companion to Josephus, p156

  3. Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, 20.105-112 (Chiffre surement exagéré de Josèphe toutefois on voit mal pourquoi St Luc aurait reprit Josèphe qui parle d'une grande foule pour inventer le nombre de 400)

  4. Craig Keener, The IVP Bible Background COMMENTARY New Testament SECOND EDITION, p333

  5. Talmud Pessahim 53a ; Berakhot 19a

  6. Richard Bauckham, Jesus and the Eyewitnesses : The Gospels as Eyewitness Testimony

  7. Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, 17.10.4

  8. Flavius Josèphe, Guerre des juifs, 6.9.4

  9. Flavius Josèphe, Guerre des juifs, 5.1.1-2

  10. Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, 17.10.5

  11. Flavius Josèphe, Guerre des juifs, 5.6.1

  12. Flavius Josèphe, Guerre des juifs, 5.1.1-2

  13. Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, 18.1.2

  14. Richard Bauckham, Jesus and the Eyewitnesses : The Gospels as Eyewitness Testimony

  15. Flavius Josèphe, Guerre des juifs, 2.4.2

  16. Pour les auteurs qui soutiennent que le Theudas des Actes et de Josèphe n'est pas le même ou que c'est peu probable voir entre autres : Bruno Bioul, les Évangiles à l'épreuve de l'histoire ; Andreas J.Köstenberger, L.Scott Kellum & Charles L.Quarles, The cradle, the cross, and the crown an introduction to the New Testament ; Gleason L.Archer, Encyclopédia of Bible difficulties ; Norman Geisler & Thomas Howe, A Popular Handbook on Bible Difficulties ; Luke Timothy Johnson, The Acts of the Apostles ; Tremper Longman III & David E.Garland, The expositor's Bible commentary Luke-Actes

Posts récents

Voir tout